Il existe plusieurs astuces et conseils pour mieux apprendre les techniques d’escalade. Avant tout, il faut savoir qu’il existe des techniques d’escalade qu’il faut apprendre pendant ses débuts pour faciliter son entrée dans ce sport mais également pour jouir de tous les bienfaits de celui-ci. Que faut-il alors savoir ?

Apprendre les techniques d’escalade : la technique de « mouli-tête »

La technique d’escalade appelée mouli-tête est une technique pour apprendre au débutant comment grimper en tête, en utilisant deux cordes. Pour cette technique, il faut que celui qui se trouve en tête pose d’abord la moulinette. Assuré par le haut, le second pourra alors escalader et récupérer les dégaines au fur et à mesure. Pour cette technique, on utilise deux cordes. Avec la première, le débutant va être assuré en moulinette et avec la deuxième, qui sera elle aussi attachée à son pontet, il viendra clipper dans les dégaines comme s’il était en tête. Cette technique d’escalade aidera le débutant  à se mettre en situation réelle de tête, donc il va devoir clipper et passer sa corde dedans, mais il sera toujours assuré en moulinette par le haut, ce qui va le rassurer, et il pourra ainsi se libérer se sa peur pour se concentrer sur la technique de grimpe en tête.

Apprendre les techniques d’escalade : l’escalade statique

Une autre technique qu’il faut apprendre quand on débute dans l’escalade est la technique d’escalade statique. Le fait de grimper de manière statique est une technique plus rassurante puisqu’elle consiste à bloquer son corps en transférant toutes les forces permettant l’équilibre sur les autres appuis afin de libérer un membre pour aller chercher une nouvelle prise de pied ou de main. Avec cette technique, le débutant est très rassuré puisqu’il ne sera jamais déséquilibré. Par contre, la technique d’escalade  statique nécessite beaucoup de puissance et de résistance du fait qu’on gaine plus et qu’on bloque plus longtemps.

Apprendre les techniques d’escalade : la  grimpe dynamique

Outre la technique d’escalade statique, il y a également la technique de grimpe dynamique. Dans l’escalade statique on est toujours en équilibre, dans la grimpe dynamique il faut progresser  de déséquilibre en déséquilibre. Cette technique ne nécessite pas beaucoup de force mais requiert par contre plus de coordination et d’engagement car bien souvent on tombe sur les prises. De même, si on a mal évalué la qualité de la préhension convoitée, ce sera la chute.